Bon comme tout le monde fait des tops ciné, suite à une remarque de Cooltuc, un twittos que je vous recommande de suivre, me suis dit qu’il serait sympa d’en faire un pour les affiches. Vu que c’est blog sur ce support, vous me direz c’est logique…

J’étais à la base parti pour faire une sélection de mes affiches préférées au sens global, comprenant donc  les affiches internationales mais j’ai décidé de me recentrer sur la France. Je vous avoue que c’est très décevant, quand on voit les affiches du pays d’origine et la version française… malgré ça y a quand même de bonne chose (parfois y aucun changement et c’est tant mieux).

10. Blind Sun

507497-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce titre énorme, ce cadre biseauté sur le bas créant une pente, une difficulté, ce vide avec un dégradé au couleur du soleil, un personnage dans un environnement naturel et sec sans végétation verdoyante alors qu’en face se trouve une magnifique maison blanche avec piscine. Ma curiosité est piquée, j’ai envie de connaître l’histoire de cet individu.
L’affiche me parle.

9. Steve Jobs

485929-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sobre avec pourtant une composition forte. Un lien typographique direct avec le monde d’Apple. Une justification dirigeant le regard vers la gauche, s’opposant à la direction du personnage. Personnage avec la tête baissée, la main sur le visage, en plein doute. L’esprit du film se voit tout de suite ainsi que tout l’univers du sujet traité.

8. Café Society

451098-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Là c’est bien sûr le parti-pris graphique qui m’a plu. Ce mélange entre illustration et effet plutôt réaliste avec cette larme d’or. Une typo très dansant également doré qui montre donc du prestige, pourtant contrastant avec le visuel qui semble dépeindre une histoire pas forcément joyeuse. Un monde lumineux au sein duquel la tristesse règne.

7. Hotel Singapura

296067-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

J’avais jamais entendu parler de ce film mais quand j’ai vu l’affiche j’ai tout de suite compris l’ambiance. J’ai avant tout été attiré par ce jeu de couleur très torride, par ce titre qui est un élément du visuel, l’enseigne, la typo type pochoir et en contour, donc jouant sur le côté très filiforme qu’on reconnaît dans les silhouettes.

6. Night Fare

159811-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Là je vous invite à lire les amis des Belles affiches qui ont fait un très beau dossier dessus. Personnellement tout me parle ici. On sent que ça va chauffer et c’est pas Taxi.

5. Nocturama

438207-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Là aussi on est sur de la photo mais de la photo qui nous raconte quelque chose. Une ville lumineuse (pas n’importe laquelle) qui s’étend jusqu’à l’horizon, un environnement sur 3 plans (noir, or, noir) qui est coupé par cette rangée d’individu, dont on ne voit rien, seulement des silhouettes.
On a le début d’une histoire. C’est ce qu’on attends d’une affiche.

4. Evolution

2

J’ai vu cette affiche pendant un moment lors de mes trajets quotidiens, et chaque fois elle me dérangeait et je m’attardais dessus. Cette image renversée, faisant en sortant que l’enfant dirige son regard vers la droite. Cette construction orthogonale entre le visuel et la typo (avec le nom des acteurs sur le côté du titre pour créer une ligne horizontal plus importante, sans aller déranger le reste du visuel).
Un petit bijou bizarre mais terriblement efficace.

3. Tu ne tueras point

302469-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Je vous invite à lire ma critique.

2. The Assassin

3

Là ce fut une claque. Le choix de couleur en dégradé, cette femme en plein centre tournée vers la droite, le regard baissée mais le bras tendu avec ce qui semble être une arme. Cette double exposition avec le fond de montage en arrière-plan et la verdure en premier-plan. Une texture particulière avec des motifs qui se dessine, rappelant les estampes asiatiques. La typo très moderne dans ce contexte très traditionnel qui joue avec le personnage.
Une « tuerie ».

1.Creed

1a

Elle a rien de « graphique » vous me direz. Je suis grand fan de la saga Rocky donc je sais à quel point le personnage de Stallone marque les gens et leur rappelle le personnage quand il voit l’acteur. Pourtant sur cette affiche tout est fait pour mettre en avant Creed. La typo, le cadrage, les lumières, la main et la direction vers laquelle est tournée Stallone… tout nous pointe un personnage : Creed. Même en ce qui concerne le sens. Un personnage doutant ayant besoin de soutien qui doit avancer.
Bref, voilà mon affiche préféré !

Et vous votre affiche française préféré de cette année 2016  ?

N’hésitez pas à me le dire en commentaire ou sur twitter !

Publicités